28 mai

Reprise des discussions dans le doute …

La DGRH a réuni les représentants des personnels d”inspection pour leur annoncer la reprise des discussions de l’agenda social …
Nous avons appris que la fusion des corps d’IEN et d’IA-IPR ne se ferait pas en janvier 2022.
Quant aux annonces indiciaires et indemnitaires, elles restent à la hauteur de nos revendications mais n’ont pour l’instant d’autre réalité que virtuelle…

Nous vous tiendrons informés des discussions à venir sur ce site et avec davantage de précisions sur la Lettre d’Information aux adhérents.

27 mars

Évolutions statutaires et indemnitaires : dans l’attente …

Toujours aucune information à ce jour sur le calendrier de reprise des discussions sur la grille indiciaire, les indemnités et les missions.

Interrogée par le SNPI-FSU, la DGRH nous dit ne pas être en mesure de nous donner quelque information que ce soit sur le sujet. Nous continuons à considérer que toute hypothèse explicative risquerait de se confondre avec une conjecture hasardeuse mais cette suspension sans véritable explication n’en n’est pas moins inquiétante.

Le SNPI-FSU et le SIA viennent d’adresser un courrier à Vincent Soetemont, DGRH, pour demander que nous puissions avoir des informations sur la suite ….

Ils lui ont rappelé l’inquiétude des inspectrices et inspecteurs compte-tenu de l’issue infructueuse du précédent agenda social.

 

5 avril

Évolutions statutaires et indemnitaires : toujours l’attente …

Les discussions sur la grille indiciaire, les indemnités et les missions ont été suspendues. Aucune information à ce jour sur le calendrier de leur reprise ne nous a été transmise.
Interrogée par le SNPI-FSU, la DGRH dit ne pas être en mesure de nous donner quelque information que ce soit sur le sujet.
Tenter des hypothèses explicatives risquerait fort de se confondre avec des conjectures hasardeuses mais cette suspension sans véritable explication est inquiétante.
En tous cas, pour le SNPI-FSU, il ne pourrait être acceptable qu’une seconde fois, il faille renoncer aux promesses de revalorisation qui nous ont été faites.
Inacceptable que le dialogue social se solde encore une fois par une fin de non-recevoir

Rappelons l’essentiel des revendications du SNPI-FSU :
Sur le plan indiciaire
La nouvelle grille doit permettre un net progrès de notre pouvoir d’achat. Notre satisfaction ne s’inscrira pas dans la seule progression des échelons sommitaux mais davantage encore dans la fluidité de la progression de carrière qui permettra de l’atteindre. En résumé, ce sont des indices atteignables par toutes et tous que nous réclamons.
Une telle progression permettra de garantir une attractivité pérenne des concours des personnels d’inspection aujourd’hui menacée.
Sur le plan indemnitaire
L’uniformisation et la revalorisation du régime indemnitaire est une nécessité.
Si le SNPI-FSU s’est toujours opposé à une part variable de l’indemnité attribuable au mérite, il exige, à défaut d’être entendu sur ce sujet, que les attributions différenciées soient critériées et transparentes.
Enfin, le remboursement des frais engagés par l’exercice des missions doit être considérablement amélioré.
Sur le plan des missions
Bien sûr, la nouvelle circulaire devra rappeler la centration de nos missions sur l’accompagnement pédagogique, l’évaluation et l’inspection, la formation… Mais ces affirmations n’auront véritablement de sens que si elles utilisent des formulations qui en garantissent l’effectivité dans l’organisation réelle du travail des inspectrices et inspecteurs. Il en va du sens de notre activité professionnelle et de son impact sur l’amélioration qualitative du service public. Mais il en va aussi de la réduction des risques psycho-sociaux qui devient une exigence urgente vu la dégradation actuelle des conditions de travail.
Pour le premier degré, le SNPI-FSU demande le maintien de l’organisation territoriale actuelle, considérant que les circonscriptions offrent une échelle favorable à l’accompagnement de proximité.