Animations pédagogiques
A propos de la lettre du DGESCO du 26 mars 2018 aux recteurs, aux IA-DASEN et aux inspecteurs de l’Éducation nationale
30/03/2018
Le SNPI-FSU s’étonne de la nature des consignes d’organisation de la formation continue des enseignants données par la DGESCO, le 26 mars dernier. Les contenus de cette formation devraient, en effet, se référer à l’intégralité des programmes de l’Éducation nationale. Ils ne peuvent donc être définis par l’exclusion d’une grande partie des objectifs d’enseignements visés par ces programmes qui nécessitent eux aussi que la formation vienne renforcer la qualité de leur mise en œuvre.Par ailleurs, aucune action de formation continue des enseignants ne peut faire l’économie d’une analyse des demandes et des besoins. Que des priorités nationales soient définies ne peut donc se confondre avec une injonction étroite qui, de fait, nierait la participation nécessaire des enseignants à la définition des contenus de leur propre formation.C’est pourquoi, le SNPI-FSU considère que les consignes données par le DGESCO, le 26 mars 2018, pour les animations pédagogiques des circonscriptions de premier degré ne peuvent être compatibles avec une logique véritable de formation continue au service de l’amélioration qualitative d’une action publique visant la réussite scolaire de tous les élèves.
Communiqué SNPI-FSU sur la réforme de l’orientation
14 avril 2018
Bien des transformations prévues en matière d’orientation scolaire témoignent de la volonté du gouvernement d’en changer la philosophie au risque d’un renforcement des inégalités d’accès aux formations : transfert aux régions des missions d’information et de documentation exercées par les DRONISEP, fermeture des CIO, redéfinition des missions des psychologues de l’Éducation nationale. Pour le SNPI-FSU, l’orientation scolaire et l’information sur les métiers et les formations doit rester une activité de service public dont les finalités sont arrêtées dans le cadre d’une politique nationale et sans être assujetties aux seuls besoins économiques. Leur mise en œuvre doit être assurée par des fonctionnaires guidés par les perspectives de l’accès le plus égalitaire aux formations et dont les compétences professionnelles garantissent la qualité de l’action et permettent les accompagnements nécessaires
22 mai 2017 : préoccupations et ses inquiétudes sur la politique éducative à venir.
com
CP à 12
comcp
Evaluations CP
com eval